La voie antéro-latérale (de Hardinge ou Transglutéale)

Publié le Publié dans Hanche, Hanche Techniques de Prothèse

ASPECTS TECHNIQUES

Le fascia lata et le grand fessier sont dissociés.

1


On repère le grand trochanter et les dissociations musculaires.

2

Le patient est installé en décubitus latéral, avec un appui sacré et un appui pubien. L’incision est vertical, centré sur le grand trochanter, incurvé vers l’avant à sa partie haute. Le fascia lata est incisé et les fibres du muscle grand fessier sont discisées. Le muscle moyen fessier est alors visible et ses fibres sont discisées au dessus du grand trochanter, en s’orientant vers l’avant et en prolongeant vers le bas la discision des fibres du vastus lateralis à la jonction 1/3 antérieur-2/3 postérieur. Sur toute la hauteur du grand trochanter, les insertions tendineuses sont décollées du grand trochanter, en conservant une continuité des fibres entre vastus lateralis et moyen fessier. Il faut faire attention aux branches nerveuses et vasculaires du moyen fessier à la partie haute du muscle.

Dissociation des fibres du vaste latéral verticalement au milieu, à l’aplomb du grand trochanter (fig. 1) sur lequel on fait une petite décortication vers l’avant, puis dissociation des fibres du moyen fessier en prolongeant la ligne verticale vaste-décortication : dissociation qui s’incline vers l’avant car à l’union du tiers antérieur et des deux tiers postérieurs, il y a une zone où les fibres musculaires sont obliques en haut et en avant : dès le début de cette dissociation (Fig. 2), passage d’un doigt pour poursuivre très délicatement sur quelques centimètres en pensant à l’innervation du muscle dissocié : fixation de cette discision par un clou de Steinman doucement redressé (comme le doigt) et planté dans l’os iliaque (Fig. 3).

3

 

 

4

L’approche de l’articulation est complétée par le refoulement des fibres musculaires adhérentes à la capsule, qui est ouverte en T. 
Le col fémoral est alors visible. La tête fémorale peut être luxée en avant. La section du col se fait à la scie oscillante.
L’articulation du cotyle est exposée par des broches de steinman plantées dans l’aile iliaque, au dessus du toit et par des écarteurs de Hohman placés le long des cornes antérieure et postérieure du cotyle.
Le travail du cotyle est ensuite mené habituellement.

  

 

 

5

La fermeture de la capsule puis du digastrique musculaire est effectué sans difficulté particulière.
Fermeture du digastrique vaste latéral/ moyen fessier en l’attachant au grand trochanter, duquel ils ont été décollés.