Bienvenue sur Chirurgie-Toulouse.fr

NOTE D’INFORMATION LIÉE A LA SITUATION SANITAIRE ACTUELLE DU CORONAVIRUS

Il est encore demandé de venir avec un masque.
Si vous avez des risques d’être infecté par le coronavirus, il est demandé de ne pas venir en consultation et surtout de soigner cette infection, en priorité.
 
 
 
Ce site est consacré aux pathologies de la hanche et du genou

et à leurs traitements.  Il est destiné à ceux qui se posent des questions quant à l’état de leurs articulations et les perspectives de prise en charge. Il a pour but de donner des informations plus ou moins simples sur l’état de la science et des connaissances actuelles.
Il ne remplace en aucune façon la nécessaire consultation auprès du médecin généraliste et du spécialiste (rhumatologue ou chirurgien orthopédiste).
La discussion et les explications qu’ils fournissent sont essentiels pour établir un des éléments clés d’une prise en charge réussie : la CONFIANCE

  • Quelles sont les pathologies qui affectent le plus souvent la Hanche et le Genou ?
  • Que signifie : Arthrose, Nécrose ou Rhumatisme Inflammatoire…. ?
  • Quels sont les symptômes d’une atteinte de la hanche ?, d’une atteinte du genou ?
  • Quel Traitement en dehors de la Chirurgie ?
  • La Rééducation Fonctionnelle (kinésithérapie) et  l’entretien musculaire, les différents médicaments, les infiltrations et parmi celles-ci les infiltrations d’acide hyaluronique ou visco-supplémentation.
  • Les différents traitements chirurgicaux : chirurgie conservatrice, chirurgie prothétique ?
  • Quelles sont les différents types de prothèses de hanche, de genou?

La Chirurgie: Comment préparer l’intervention, l ‘Hospitalisation et la Convalescence en pratique. Le bilan avant intervention, le matériel à prévoir, les soins post-opératoires.

  • Vivre avec une prothèse de hanche: différents conseils et précaution à observer.
  • Vivre avec une prothèse de genou.
  • Vivre avec une prothèse de genou.
  • Quels résultats à attendre et quels risques principaux ?

Je vous propose des interventions, le plus souvent en hospitalisation courte, de la journée parfois. Ces techniques sont très surveillées depuis plus de 10 ans. Elles sont sûres, fiables, efficaces. Les résultats sont aussi bons que s’il y avait une hospitalisation. Nous ne prendrons aucun risque. Vous ne sortirez de toute façon, que si vous et moi, pensons que cela est raisonnable.

De même, je conseille très peu de rééducation. 6 fois 10 minutes d’exercices simples par jour valent mieux qu’une heure intense, en cabinet. Vous allez entendre tous les avis. On vous expliquera que la rééducation est indispensable. Faites-moi confiance. Pour ce point aussi, ce que je vous propose, a été évalué, étudié, comparé et les résultats sont très favorables. Votre articulation a plus besoin d’être ménagée, protégée que surmenée.

Je présente au prochain congrès de chirurgie orthopédique français, la SOFCOT, à Paris, le 10 novembre 2022, une conférence d’enseignement sur “la gestion péri-opératoire des douleurs des prothèses totales de genou“.

Pour la chirurgie de la hanche, après avoir testé les voies innovantes mini invasives antérieure et postérieure, je suis revenu à une technique mini invasive qui permet d’utiliser n’importe quel implant, sans aucune difficulté ni nécessité de modifier quoique ce soit à la technique ni au matériel.

J’ai évolué aussi et utilise de plus en plus les cupules acétabulaires double mobilité, qui donnent un bien meilleure stabilité, à long terme et procure aussi, grâce au gros diamètre que l’on obtient, une morphologie de l’articulation proche de l’anatomie naturelle.

  • Après avoir pratiqué des voies antérieures avant 2010, je suis allé aux USA, en 2011, me former à  une technique mini invasive superpath. Elle me semblait innovante.  Je suis un des premiers chirurgiens européens à pratiquer cette technique et je suis même devenu un formateur pour d’autres chirurgiens, français ou européens, intéressés de se former à cette façon d’opérer, qui change des façons habituelles de visualiser la hanche et de la travailler. Finalement, elle, pas plus que les autres voies d’abord mini invasives, notamment antérieures, ne donne de meilleurs résultats. Toutes les études indiquent que, dès 3 semaines, toutes les voies d’abord mini invasives donnent des résultats identiques. Et à 6 semaines, les résultats sont tous comparables, même les anciennes voies longues. La section ou non des muscles ne changent rien. Il n’y a aucun argument scientifique pour affirmer qu’une technique donne de meilleurs résultats que les autres.
  • Voici d’ailleurs une mise au point à propos des différentes voies d’abord de la hanche et des différentes techniques chirurgicales, rédigées par le président de la Société de la Hanche et du Genou (SFHG),au nom de cette société:
    editorial SFHG
  • J’ai participé à l’élaboration des Recommandations Formalisées par les Experts (REFE) sur la Réhabilitation Améliorée par la Chirurgie (RAAC). C’est un travail officiel de recommandations mené conjointement par la société française d’anesthésie réanimation (SFAR) et la société française de chirurgie orthopédique (SOFCOT). J’étais un des 3 experts chirurgiens. Voici les recommandations à propos des voies d’abord de PTH : https://chirurgie-toulouse.fr/wp-content/uploads/2019/10/refe-abord-PTH.pdf
  • J’ai codirigé un nouveau symposium, en novembre 2021, au congrès de la SOFCOT, consacré aux nouvelles prises en charge postopératoire. Son titre est “de la RAAC à l’ambulatoire“. C’est très intéressant et totalement inédit. C’est la première fois que la SOFCOT demande aux mêmes codirecteurs de diriger un symposium à 3 ans de délais sur des prises en charge innovantes et qui continuent d’évoluer. La conclusion est que l’ambulatoire marche pour les prothèses de hanche et de genou, qu’il n’y a pas plus de complications, ni plus de difficultés à récupérer, avec en revanche, plus de sécurité.

Pour la chirurgie de prothèse de genou, j’utilise

  • Une nouvelle TECHNOLOGIE DE RÉALITÉ AUGMENTÉE, permettant de visualiser dans des lunettes spéciales les repères osseux et les alignements et d’orienter les instruments de la chirurgie selon ces repères.
  • J’ai participé à une session consacré aux alignements à atteindre en posant des prothèses de genou, durant le e congrès de la SOFCOT, en novembre 2020, puis au congrès de la SFHG, en mars 2022. C’est un sujet passionnant. Les nouvelles technologies permettent de mieux comprendre le fonctionnement du genou. Il est probable que ce que nous pensions correct comme pose de prothèse de genou, ne l’est pas. Nous nous orientons vers des alignements personnalisés pour chacun, selon son anatomie naturelle : ce sont les théories cinématiques du genou.

J’ai participé à un travail international d’experts pour la prévention des événements thromboemboliques postopératoires :https://journals.lww.com/jbjsjournal/Fulltext/2022/03161/Recommendations_from_the_ICM_VTE__General.2.aspx .Les conclusions de ce travail sont très intéressantes et ouvrent des perspectives favorables de prise en charge.

Mon souci est d’utiliser les techniques les plus modernes, offrant sécurité et satisfaction pour les personnes qui me font confiance.